bandeau Aconit

Navigation : Publications  >  Echosciences  >  Petite histoire d’un générateur de chocs monumental


Google
Pour nous écrire :


© 2002-2020 - Aconit

Petite histoire d’un générateur de chocs monumental


D’une taille très exceptionnelle (13 mètres de haut), le générateur de chocs avait pour but de tester des composants soumis à des surtensions internes ou externes. L’objet présenté dans cet article est représentatif de la question épineuse du choix de la conservation ou du démantèlement d’une certaine catégorie d’objets scientifiques et techniques contemporains.

Les auteurs de cet article - Xavier Hiron, en collaboration avec Gérard Chouteau - témoignent de leur rencontre avec un générateur de chocs (datant de 1953), qui a eu lieu en décembre 2017 à Villeurbanne, sur le site d’essais, désormais centenaire, de GE Power. Aujourd’hui Institut de recherche sur les énergies renouvelables, il était anciennement un centre d’essais commun de l’entreprise Delle et de son concurrent de l’époque, Alsthom.
Techniquement, l’appareil reproduit des très hautes tensions électriques continues (ou surtensions) dans le but de tester et d’analyser la qualité des isolants utilisés dans les équipements électriques de très grande capacité.
Du contexte matériel de ces recherches et méthodes initiales, il ne reste malheureusement quasiment rien. Pour cette raison, les auteurs se sont engagés dans une campagne de photographies pour sauvegarder et valoriser le plus informations et de mémoires possibles autour de cet appareil qui n’a malheureusement pas pu être conservé à cause de sa taille impressionnante, dans le souci d’en assurer une pérennité.

Pour approfondir ce sujet, vous trouverez ici l’article intégral publié sur le site ECHOSCIENCES :" Destin d’objets scientifiques et techniques : Petite histoire d’un générateur de chocs"

Première publication :
Mise en ligne le vendredi 26 octobre 2018

Article écrit par :
Elena Bertocchini



Haut de page | Accueil | Plan du site | Mentions légales | Administration ?