bandeau Aconit

Navigation : Publications  >  Echosciences  >  Quand l’industrie et la recherche se rencontrent : l’histoire exceptionnelle du liquéfacteur mixte Lacaze-Weil


Google
Pour nous écrire :


© 2002-2020 - Aconit

Quand l’industrie et la recherche se rencontrent : l’histoire exceptionnelle du liquéfacteur mixte Lacaze-Weil


Pourquoi liquéfier l’hélium et l’hydrogène ?
Qui sont les chercheurs qui se sont occupés dans ces expérimentations complexes ?
Comment ils ont réussi à remporter ce défi ?

Le comportement des gaz est un sujet d’expérimentations pour les chercheurs depuis longtemps. Leur liquéfaction, en particulier, les a mis face à un défi difficile : ils ne parvenaient pas à liquéfier l’hydrogène et l’hélium. En conséquence, ils ont dans un premier temps rendu les armes et ils les ont appelés "gaz permanents". Mais l’histoire ne s’arrête pas là.
Gérard Chouteau nous raconte, dans un article publié sur ECHOSCIENCES, la découverte faite entre 1898 et 1908 par J. Dewar et H. K. Onnes  : l’hydrogène et l’hélium sont en effet tout à fait capables de se liquéfier comme les autres. Cette constatation a amené le physicien Onnes à la découverte de la supraconductivité et à l’obtention, en 1913, du Nobel de Physique.
Les enseignements de ces avancées scientifiques arrivèrent à Grenoble dans les années 1940 et contribuèrent à la création du premier liquéfacteur de l’hélium et de l’hydrogène, plus connu en tant que liquéfacteur mixte Lacaze-Weil. Aujourd’hui, il fait partie des Monuments Historiques du patrimoine scientifique de Grenoble.

"En 1947, aucun laboratoire de recherche, aucune industrie ne possédait les savoirs nécessaires à la construction d’une telle machine [...] C’est donc un véritable travail de pionnier qui fut entrepris, nécessitant la mise en place de formations nouvelles pour de nombreux techniciens et ingénieurs."

Pour comprendre le complexe fonctionnement de l’ancêtre des liquéfacteurs modernes, allez vers l’article intégral publié sur le site Echosciences : "Le liquéfacteur mixte hydrogène-hélium dit liquéfacteur Lacaze-Weil : un nouveau Monument Historique dans le patrimoine scientifique de Grenoble 3/3"

Première publication :
Mise en ligne le jeudi 25 octobre 2018

Article écrit par :
Elena Bertocchini



Haut de page | Accueil | Plan du site | Mentions légales | Administration ?