bandeau Aconit

Accueil > Histoire > Les machines


Pour nous écrire :





© 2002-2014 - Aconit




Google

Additionneur de Tchebichef


La machine à calculer continue de Tchebychev et le reporteur différentiel

par Alain Guyot

Dans la plupart des calculateurs mécaniques les nombres entiers sont représentés par des tambours cylindriques enfilés sur le même axe. Les valeurs des chiffres sont peintes séquentiellement sur le périmètre des tambours. Ce système compact facilite l’addition modulo 10 des chiffres. Les tambours ne devraient prendre autour le leur axe que des positions angulaires discrètes, et passer brutalement de l’une à l’autre lors de l’addition. Cependant les engrenages différentiels épicycloïdaux permettent d’ajouter les mouvements continus et en fait d’aller vite.
Nous étudierons l’addition de la machine de Tchébichef de 1876, puis l’évolution d’une machine à additionner Burroughs de 1912 et 1915, et enfin une machine à calculer Marchant de 1945 qui fonce à 1 350 tours/minute.

L’étude de cette machine est décrite dans un fichier PDF que vous pouvez consulter en ligne ou télécharger : Additionneur de Tchebichef.


Vous pouvez retrouver les bases du calcul mécanique dans l’article : Calculatrice mécanique - fonctionnement et principes

Première publication :
Mise en ligne le lundi 1er décembre 2014

Article écrit par :
Alain Guyot



Haut de page | Accueil | Plan du site | Mentions légales | Administration ?