bandeau Aconit

Accueil > Publication > Chroniques


Multilingual access to ACONIT through Multilingual access to aconit
Pour nous Ă©crire :





© 2002-2014 - Aconit


Google

Chronique - Les jeux vidéos et la microinformatique


Les jeux vidĂ©os : quand jouer fait avancer l’informatique ...

En plus du rôle sociologique, les jeux vidéo ont également eu un rôle technologique.

Apport du son

Premier ordinateur avec une sortie sonore, Macintosh (1984)
La carte son, qui était jusque-là considérée comme accessoire de jeu vidéo, apparaît sur les micro-ordinateurs de bureau en 1993.

Apport de la couleur

Les ordinateurs de la première moitiĂ© des annĂ©es 80 avaient un affichage en noir et blanc. Premier ordinateur Ă  proposer une souris et un environnement graphique monochrome, Apple Lisa (1983) rĂ©solution : 730*330 pixels

Ce sont les jeux qui ont crĂ©Ă© le marchĂ© des cartes graphiques couleur qui ne devinrent Ă©quipement de base sur les micro-ordinateurs qu’en 1990. Auparavant c’Ă©tait une option coĂ»teuse limitĂ©e Ă  256 couleurs. Premier ordinateur personnel avec un environnement graphique couleur, Atari ST (1985) rĂ©solutions : 320*200 pixels 16 couleurs ou 640*200 pixels 4 couleurs.

Apport d’accessoires pĂ©riphĂ©riques et d’unitĂ©s nouvelles

Premier ordinateur Ă  proposer un joystick simple ou une manette de jeu, Apple 2C (1984). Vinrent ensuite les joysticks Ă  plusieurs boutons, puis beaucoup plus tard les dispositifs Ă  retour d’effort et les lunettes 3D. Les besoins en ressources des jeux vidĂ©o ont imposĂ© Ă  partir de 1999 l’usage des graveurs de CD et les lecteurs de DVD sur les configurations de base des micro-ordinateurs.

DĂ©veloppement continu des cartes graphiques 3D

Une carte graphique est dotĂ©e de son propre circuit d’horloge, de son propre BIOS, de son propre microprocesseur, ainsi que de sa propre banque de mĂ©moire. Elle est Ă©galement dotĂ©e d’un convertisseur numĂ©rique analogique (RAMDAC). Certaines cartes sont Ă©quipĂ©es d’un connecteur d’extension qui permet d’ajouter une carte additionnelle prĂ©vue pour des fonctions spĂ©cifiques comme la rĂ©ception des signaux de tĂ©lĂ©vision, l’accĂ©lĂ©ration MPEG, etc

Pour une carte graphique dont la résolution serait de 1600*1200 pixels avec 16 millions de couleurs, il faudrait une mémoire embarquée de 30 Go. Les premières cartes graphiques non accélératrices 3D sont apparues chez ATI (3D Rage) en 1996 et avec accélérateur (Rage Pro) en 1997.

Premier ordinateur présentant de la réalité virtuelle augmentée sur le jeu AR Defender, Samsung Apps (2010)

Définition du multimédia

Microsoft et Intel ont dĂ©fini Ă  partir de 1997, le concept de PC multimĂ©dia en regard d’une configuration haut de gamme pour les jeux vidĂ©o.

Croissance des performances des processeurs et des mémoires

Cette réalité impulsée pour les jeux aurait de toute façon été nécessaire pour les besoins réels des entreprises.

LES JEUX VIDÉOS ET L’ESSOR D’INTERNET DANS LE GRAND PUBLIC

Le rĂ´le dominant des extensions on-line dans l’univers des jeux vidĂ©o, s’est manifestĂ© par :

Les services de téléchargement de patches

Pour recevoir les correctifs et extensions de jeux

L’organisation de jeux et de concours en ligne

Avec gestion de communautés de joueurs en temps réel

La création de bases de données de trucs et astuces

Pour rĂ©pondre aux FAQ et apporter de l’aide aux utilisateurs

L’essor du shareware

Pour distribuer du logiciel lié aux services en ligne

LES JEUX VIDÉOS ET L’INVENTION DU MULTIMÉDIA

Les jeux vidéo ont eu un rôle primordial dans le développement du multimédia.

Bornes interactives, CD-roms éducatifs, encyclopédies multimédia, télévision interactive, sites web

Ces produits créent un continuum dont les bases ont été fixées et explorées par les jeux vidéo.

Cartes et écrans couleur haute définition, carte son, interface grand public

Ils constituent une base technique multimédia standard qui a été créée pour les jeux vidéo.

Musique, photo et vidéo

Leur intĂ©gration dans les jeux est apparue dès 1983 malgrĂ© les limites techniques de l’Ă©poque.

Images fixes, diagrammes, textes, vidéos, musique, son

Leur mixage est maintenant banalisĂ©, mais il a Ă©tĂ© d’abord rĂ©alisĂ© dans les jeux vidĂ©o.

Problèmes de taille mĂ©moire, de stockage, de synchronisation, de gestion du parcours de l’utilisateur

Leur traitement a d’abord Ă©tĂ© maĂ®trisĂ© par les dĂ©veloppeurs de jeux vidĂ©o.

Le début des jeux vidéos sur ordinateur

En 1961 un groupe d’Ă©tudiants du MIT menĂ© par Steve Russell programme un jeu nommĂ© Spacewar sur le PDP-1, premier mini-ordinateur de DEC. Il sera ensuite fourni gracieusement par cette sociĂ©tĂ© sur toutes les autres machines vendues.
Nolan Bushnell, qui avait beaucoup jouĂ© Ă  l’Ă©poque avec Spacewar, crĂ©era en 1972 la sociĂ©tĂ© Atari. Un jeu de ping-pong, baptisĂ© Pong, programmĂ© par Al Alcorn, sortira d’abord sur la première console de jeu d’arcade.

En 1972, William Crowther, dĂ©veloppe Adventure sur l’ordinateur DEC PDP-10, le premier jeu d’aventure vidĂ©o en mode texte. Ce genre de jeu sera ensuite portĂ© Ă  partir de 1977, par Scott Adams, sur les machines individuelles.

En 1980 Ken et Roberta Williams lancent Mystery House sur APPLE 2, le premier jeu d’aventure vidĂ©o en mode graphique.

A partir de 1982, la diffusion Ă  grande Ă©chelle des micro-ordinateurs dĂ©marre et les jeux vidĂ©o de l’Ă©poque seront portĂ©s notamment sur le COMMODORE 64, et l’AMSTRAD CPC.

Vers la fin des annĂ©es 80, LucasArts, introduit un mode de jeu qui libère le clavier par l’utilisation de la souris et lance Maniac Mansion.

A partir de 1985, l’AMIGA 1000 et l’ATARI 520 ST, techniquement plus Ă©voluĂ©s, renouvelleront assez largement le jeu vidĂ©o sur ordinateur.

Première publication :
Mise en ligne le mercredi 10 juillet 2013

Article écrit par :
Maurice Geynet



Haut de page | Accueil | Plan du site | Mentions légales | Administration ?