bandeau Aconit

Accueil > Histoire > Les hommes


Pour nous écrire :





© 2002-2014 - Aconit




Google

Henri Boucher



Ingénieur Général de l’Armement - 2e section

Henri Boucher a été un pionnier de l’informatique dans la Marine nationale, et dans la Défense en général. Il est un témoin privilégié de l’évolution de l’informatique pendant 40 ans depuis les tous débuts en France.

L’ensemble de la documentation rassemblée par H. Boucher, son « Catalogue de l’Informatique » est disponible en ligne sur le site web ACONIT.

Henri Boucher est né à Lille le 1er janvier 1925, dans une famille de médecins. Il entre à l’École Polytechnique en 1945, puis décide d’intégrer le corps du Génie Maritime (branche aéro).

Il débute en 1952 à l’Établissement de Ruelle (Charente) pour participer à l’étude d’un missile sol / air, le Masurca. Puis il travaille à la création d’un simulateur analogique pour des études de guidage (170 amplificateurs). C’est le début d’une vocation informatique. Henri Boucher se forme en autodidacte et sa compétence est bientôt reconnue.

À l’initiative de F.H. Raymond à la SEA, et du Professeur Laudet à Toulouse, et avec l’accord des responsables de Ruelle, il consacre à partir de 1955 deux jours par mois scolaire à l’Université de Toulouse, où il introduit l’informatique.

En 1959, publication de son premier livre « Organisation et Fonctionnement des Machines Arithmétiques », chez Dunod, préface de F.H. Raymond. Il participe aux réunion françaises et européennes sur l’informatique et les maths appliquées.

De 1962 à 1965, à Paris, au Service Technique des Constructions Navales, H. Boucher est responsable des calculateurs embarqués à bord du Redoutable, premier sous-marin nucléaire lanceur d’engins. [Voir sur ce sujet la monographie écrite par Claude Kaiser] Les calculateurs utilisés étaient des CAE 133 fabriqués par CAE sous licence américaine [voir article de Ph. Denoyelle]. Ceci amène H. Boucher à participer au processus qui mène au Plan calcul.

De 1965 à 1974, H. Boucher est Directeur du Centre de Calcul Scientifique de l’Armement (CCSA), installé au Fort de Montrouge. Il est membre du directoire de l’IRIA et participe à de nombreux organismes scientifiques. Il devient professeur d’Informatique à l’ENS Génie Maritime, après avoir convaincu l’école de la nécessité d’un tel cours !

Après un passage à la STCAN, de 1976 à 1982, H. Boucher devient directeur de l’ENSTA, Ecole Nationale Supérieure des Techniques Avancées, qui assure la formation de tous les ingénieurs non aéro du nouveau corps de l’Armement. Il fait évoluer son cours d’informatique et publie en 1979 un livre "Architecture de l’ordinateur ", en trois volumes Technologie, Structures, Logiciel (chez Cepadues à Toulouse).

De 1982 à 1987, il est directeur du CEDOCAR, organisme de diffusion documentaire dans la Défense. Il est en fonction d’expert informatique à la DRET et publie en 1984 la seconde édition, complètement réécrite, du cours d’« Architecture de l’ordinateur ».

À partir de sa retraite (1987), il maintient un cours à l’ENSTA jusqu’en 1990, termine l’écriture d’un compilateur PL1 expérimental, et consacre quatre années pleines à une recherche sur l’Ensemble de Mandelbrot, visant à en comprendre l’organisation interne (résultat publié par l’ENSTA - recherche No 319).

En 1999 et 2000 H. Boucher met en forme la documentation accumulée depuis 1955 : un « Catalogue de l’informatique » de 1200 pages décrivant « Architectures, constructeurs, logiciels, machines, périphériques et personnalités » depuis les débuts...

Première publication :
Mise en ligne le dimanche 12 mai 2013

Article écrit par :
Philippe Denoyelle


DANS LA MEME RUBRIQUE :


Haut de page | Accueil | Plan du site | Mentions légales | Administration ?